Comment rédiger un email de prospection en 2022 ?

Si tu maîtrises l’art de rédiger un email de prospection, alors tu seras inarrêtable dans tes prises de contact avec des prospects. 

 

Dans cet article, je vais te montrer comment convaincre en écrivant quelques lignes.

 

Je vais te partager en détail tout ce que tu dois savoir du copywriting en prospection commerciale.

A quoi sert un email de prospection ?

Un email de prospection a pour but de générer une conversation avec le destinataire.

 

L’erreur commise est de penser que nous devons vendre dans l’email.

 

Non, on doit donner envie au destinataire de nous répondre car il souhaite en savoir plus.

 

On peut comparer avec la drague, l’approche doit être subtile pour donner envie au prospect qui reçoit l’email d’aller plus loin.

 

L’objectif numéro 1 d’un email de prospection est de générer une conversation et non de vendre. 

Comment rédiger un email ?

Pour t’aider à rédiger un email, tu peux partir des techniques de copywriting comme AIDA ou BAB que je vais te présenter plus tard.

 

Mais le point départ c’est de trouver l’excuse qui explique que tu entres en conversation avec un prospect.

 

C’est là que ta base de données entre en jeu. 

 

Je ne vais pas en parler en détail ici sur comment créer une base de données de qualité mais simplement te dire qu’on ne peut plus se limiter à contacter une personne car simplement, il est directeur commercial d’une entreprise de 20 salariés.

 

Ce sont des approches anciennes qui rapportent peu de conversation, aujourd’hui.

 

Revenons à la rédaction d’un email.

 

Pour qu’un email de prospection obtienne une réponse, il faut que le prospect ait l’impression que tu ne l’envoies qu’à lui.

 

Cela veut dire qu’il soit personnalisé.

 

C’est la plus grande difficulté d’un email de prospection.

 

Il faut pour ça, intégrer 2 – 3 variables qui sont des champs personnalisés mais de façon naturelle.

 

Pour les champs personnalisés, on a l’habitude d’utiliser le prénom, le nom de famille ou le nom de l’entreprise.

 

C’est un bon début mais le problème est que nous avons tous reçu beaucoup d’emails de prospection ces dernières années et nos yeux arrivent à capter l’email automatisé.

 

Il faut donc être capable d’avoir une approche pertinente pour générer une conversation.

 

Partons d’un exemple qui fonctionne bien.

 

Ici l’entreprise est en train de recruter un commercial.

 

C’est le moment opportun pour moi pour entrer en conversation avec un directeur commercial.

 

Je sais qu’il a des objectifs à atteindre et que je pourrais vendre une formation ou un accompagnement.

 

Surtout mon approche est parfaite car je vais capter l’attention du destinataire en lui disant que je sais qu’il est en plein recrutement.

 

Regardons le 1er email que je lui envoie : 

exemple email de prospection

Comme tu peux le voir l’email est court et va à l’essentiel.

 

J’utilise une ligne pour préciser qui je suis pour donner du contexte pour le reste je m’adresse au destinataire.

 

Dans cet email, il y a 3 données personnalisées : SDR, président et jardinage.

 

Comme tu peux le lire, je ne cherche pas à vendre mais à proposer une conversation.

 

Sur ce 1er email, en général pour 100 emails envoyés, j’ai 3 réponses positives.

 

D’où l’importance des emails de relance pour augmenter son taux de réponse.

 

Je vais parler en détail des types d’emails de réponse que tu peux utiliser.

 

Passons à un résumé court de ce qu’il faut faire pour rédiger un bon email de prospection. 

Les bonnes pratiques pour tes emails de prospection

Voici une liste courte de ce qu’il faut faire :

  • Rédiger un email entre 50 et 150 mots
  • Concentre toi sur le prospect et une problématique
  • Proposer de démarrer une conversation, un échange et non pas de vendre
  • Relis à haute voix ton email pour couper les mots compliqués ou les tournures de phrases lourdes
  • Ecris simplement, comme une conversation. Utilise un mot compliqué ou technique si vraiment c’est nécessaire. (En général, pour donner du contexte ou montrer que nous parlons le même langage) 
  • Saute des lignes pour faciliter la lecture
  • Tu peux casser les codes en oubliant la civilité ou parfois un point à la fin d’une phrase pour donner un côté plus naturel
  • Pour tes emails de relance, apporte de la valeur, pas une simple relance

Comment rédiger un objet d'email qui fonctionne ?

Un objet d’email qui fonctionne à deux objectifs que cela incite le prospect à ouvrir l’email mais aussi qu’il créé la confiance.

 

Par exemple, j’ai des clients qui vont utiliser Question rapide Jacques mais vont écrire un email très long et ne parlant que de l’entreprise.

 

Il faut que votre objet d’email donne un contexte mais dise la vérité.

 

L’objectif n’est pas uniquement d’avoir un taux d’ouverture de 80%.

 

On a aussi un objectif de taux de réponses, il faut donc créer la confiance en rédigeant un objet d’email en phase avec notre message.

 

Alors voici quelques exemples d’objet d’email à utiliser : 

 

  • Question rapide Bernard
  • Linkedin Bernard
  • Question bizarre Bernard
  • Booking X Total 
  • Suite à votre post Linkedin
  • Votre Interview sur BFMTV

Combien d'email dans une séquence de prospection ?

Se limiter à un seul email est une erreur.

 

90% des personnes ne répondent pas à votre premier email car ils ne vous connaissent pas et on sûrement quelque chose de plus prioritaire à faire.

 

C’est à vous de les relancer avec subtilité pour générer une réponse positive.

Leave Your Comment